Le Petit carnet du chanteur


Un livret pour stimuler votre créativité et mieux comprendre le chanteur qui est en vous !
En savoir plus...

Idées cadeaux


Offrez des cours de chant ou du coaching ! Choisissez ce que vous souhaitez offrir puis contactez-nous pour obtenir un bon cadeau personnalisé.

Facebook


Rejoignez-nous sur Facebook, suivez nos actualités facilement !

Ateliers d'expression vocale et corporelle


Envie de développer votre capacité d'interprétation, et d'explorer l'univers de la scène avec d'autres chanteurs ? Rejoignez nos ateliers à Bordeaux, consultez-nous pour connaître la date du prochain !

Cours de chant par internet


Vous habitez loin du studio ? Prenez vos cours de chant depuis chez vous en visioconférence. Il vous suffit d'une webcam et du logiciel gratuit Skype.

Newsletter septembre 2018

 

C'EST AUSSI LA RENTRÉE POUR LES CHANTEURS !

 

JEU : un intrus s'est glissé dans ces images de chanteurs, saurez-vous le retrouver ?

 

 

Les inscriptions pour les cours de chant sont ouvertes, vous pouvez télécharger votre dossier à la rubrique "Réserver". Vous pourrez également y consulter le règlement mis à jour et les nouveaux tarifs.

Les anciens élèves doivent aussi mettre à jour leur dossier d'inscription.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de renseignements supplémentaires !

 


 

Newsletter Juillet 2018

 

ATELIER - CONCERT de fin d'année scolaire

 

C’était samedi dernier, et des élèves sont montés sur scène pour la fin de l’année scolaire, une bien jolie manière de fêter l’été en couleurs !

Bravo à tous les chanteurs et chanteuses qui ont assuré le spectacle dans la bonne humeur : Laure, Marie-Elisabeth, Marjolaine, Marie, Wilfried, Lucas, Marie-Hélène, Alexis, Agnès et Angélique.

Un très grand merci au Studio Carat, au restaurant le Fellini, et aux musiciens qui ont accompagné les élèves avec beaucoup de bienveillance et de professionnalisme !

 

 

FERMETURE ESTIVALE

 

Le Studio Excell Voice fermera ses portes pour un mois entre le 20 août et le 16 septembre.

Nous vous souhaitons un bel été et de bonnes vacances !

 


 

 

 

Newsletter Mai 2018

 

L'invité sur Youtube :

INTERVIEW DE GEOFFROY HOUIN 

-

REDÉCOUVRIR SES PROPRES COMPOSITIONS

POUR MIEUX LES ENREGISTRER

 

 

L'enregistrement d'un album est une étape complexe qui demande beaucoup de préparation, et ce, même si on prend des cours de chant depuis un bon moment.

Geoffroy, un élève avec lequel j'ai le plaisir de travailler depuis plusieurs années, m'a sollicitée pour l'aider à réaliser un projet : enregistrer le chant sur des compositions et quelques reprises. Ce projet présentait en particulier 2 difficultés intéressantes :

 

- les compositions ont été écrites entre 2007 et 2011, et déjà chantées lors de nombreuses répétitions et de concerts ; cela signifiait que le côté "routinier" serait forcément remis en question pendant la phase de préparation avec moi ;

 

- il s'agissait d'enregistrer le chant sur une quinzaine de chansons en 3 sessions, ce qui nécessite énormément de travail de préparation, et de l'endurance pendant les sessions.

 

Geoffroy a accepté de vous parler en détail de son expérience, voici son interview !

 

 

Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?

Géo, 28 ans, habitant à Bègles, papa d’un merveilleux petit garçon. J’ai fait 3 années de piano il y a longtemps, puis j’ai commencé la guitare basse il y a 10 ans. J’ai joué dans mon premier vrai groupe il y a plus de 8 ans, et depuis j’ai joué et mené diverses formations. J’ai commencé le chant il y a 7 ans dans un groupe de rock. Pendant plus de 4 ans j’ai mené mon projet personnel avec d'autres musiciens, ça n’a pas été de la tarte mais ça a été une très belle aventure avec des concerts et un album à la clé.

 

Quels sont tes styles de musique et groupes préférés ?

J’ai toujours été très rock des années 70-80 et pop-rock avec des groupes tels que The Police, The Beatles, The Who, U2, Coldplay… je suis un énorme fan de Pink Floyd, Genesis (avec Peter Gabriel) et David Bowie. Même si je ne suis pas un grand connaisseur, j’aime beaucoup le jazz des crooners (Frank Sinatra) ou instrumental (Dave Brubeck, Allen Toussaint…). Et depuis quelques mois je me suis ouvert au métal ainsi qu'au post-rock (Godspeed You ! Black Emperor, God is an astronaut, Mogwai…)

 

Quels sont tes chanteurs préférés et pourquoi te plaisent-ils ?

J’ai découvert Frank Sinatra que j’adore, et depuis des années je suis un fan inconditionnel de Jacques Brel, il a une telle présence ! Sinon j’adorerais avoir la voix de Freddy Mercury qui est pour moi le chanteur le plus talentueux au monde. Sting est un modèle, enfin Bono et Chris Martins sont aussi des chanteurs que j’adore tant sur leur présence scénique que sur leur voix.

 

Comment as-tu été amené à solliciter le Studio Excell Voice, et pourquoi ? 

Il y a quelques années, j’avais quelques mois à « perdre » avant de commencer un nouveau travail, j’ai voulu tenter de jouer de la guitare et voir pour des cours de chant pendant que je lançais mon projet musical personnel… depuis je prends toujours des cours de chant, et je suis toujours aussi mauvais à la six cordes !

 

Quel est le projet sur lequel tu travailles pour l'enregistrement dont tu vas nous parler ?

Je travaille sur l’enregistrement de mon album avec mon projet perso : 13 compos écrites entre 2007 et 2011.

C’est un gros travail car je mène le groupe, j’écris les paroles, je compose la musique tout en assurant le chant et la basse en même temps. Durant les enregistrements avec les autres musiciens je devais également faire « l’ingé son » avec mon tout petit niveau d’autodidacte. L’étape d’après a été d’enregistrer les parties chants, j'ai donc sollicité Diane pour cela. 

Si tout se passe bien, l’album sera finalisé pour Septembre/Octobre prochain.

 

 

 

 

Pourquoi as-tu souhaité faire un travail de préparation et d'enregistrement avec moi ?

Je ne souhaite pas vendre mon album ni en faire quoi que ce soit, mais je veux qu’il soit bien fait, pour moi. Pour me dire « ça y est je l’ai fait, c’est dans la boîte" ! Et je n’étais pas satisfait de mes prestations vocales lorsque j’enregistrais seul mes maquettes.

 

Le travail avec Diane - gros travail de fond ! – m’a permis de comprendre le sens de certaines de mes chansons. J’ai beau avoir écrit les paroles moi-même, je les écrivais parfois sans y penser. Là, j’ai pu, en travaillant beaucoup lors de mes cours, étudier mes propres chansons de façon très profonde et trouver comment je pouvais les interpréter ; trouver pourquoi je les ai écrites et comment je voulais les chanter. Diane m’a aidé à trouver ça.

 

Nous nous sommes donc surtout concentrés sur l’interprétation. Nous avons également travaillé la prononciation, ça a parfois été un gros boulot et c’était surtout difficile de le faire de façon réflexe. Malheureusement il y a encore beaucoup de boulot à faire là-dessus ! Et je conseille vivement à ceux qui veulent comprendre ce qui ne va pas dans leur prononciation de faire le stage « anglais chanté » avec Diane !

 

Le fait de « réserver » des créneaux d’enregistrements m’a également aidé à m’organiser et ne « m’a pas laissé le choix » : il faut le faire maintenant, ça m’a évité de laisser traîner encore et encore…

 

 

En quoi la préparation en technique vocale de manière générale t’a-t-elle aidée pour tes enregistrements ?

La préparation en technique vocale de ces dernières années m’a énormément aidé. J’ai pu beaucoup progresser grâce à ce travail, et chanter des notes qui m’étaient impossibles auparavant. De ce fait, j’étais bien plus à l’aise sur les enregistrements et je n’avais pas d’appréhension quand il s’agissait de faire telle ou telle note un peu plus dure que les autres.

 

La dernière séance d’enregistrement a été difficile, j’étais un peu malade et les chansons que je devais enregistrer étaient plus difficiles techniquement. Ajoutons à cela que c’était des chansons qui comptaient beaucoup pour moi au niveau émotionnel. Malheureusement 2 d’entre elles n’ont pas pu être finalisées (peut-être les deux plus importantes pour moi). J’étais un peu déçu, mais je savais aussi que j’avais le matériel pour m’enregistrer et que tout le travail qu’on avait fait au studio allait grandement m’aider pour réenregistrer ces compos. Finalement, 5 mois plus tard, après beaucoup de repos et avoir remis un peu d’ordre dans ma vie, j’ai pu enregistrer ces 2 morceaux et je suis vraiment très content de leur rendu.

Clairement je n’aurais jamais pu les enregistrer sans cours !

 

 

Qu'as-tu pensé du travail sur l'interprétation pendant cette préparation (difficile, amusant, étonnant, enrichissant, perturbant, etc ?) et pourquoi ?

Difficile, amusante, étonnante, enrichissante, perturbante, c’est bien cela !

Difficile, car interprétation rime avec introspection (c’est vrai que ça rime en plus !). Il est souvent nécessaire de puiser dans ses propres expériences pour pouvoir interpréter une chanson à notre manière. Ce n’est pas simple de « plonger en soi »…

Amusante, l’interprétation c’est ce qui fait vivre la chanson, c’est là où on peut se marrer en testant plein de choses ! Et on s’amuse bien dans ces cas-là.

Etonnant, c’est étonnant que Diane ait réussi à extraire de mon cerveau les « émotions » en rapport avec l’écriture de mes textes alors que je ne les soupçonnais même pas. A chaque fois, à force de réflexion à deux, la proposition du « personnage » proposé par Diane correspondait énormément avec ce que je voulais, alors que je ne réussissais pas à trouver cela tout seul.

Enrichissant, l’interprétation est ce qui a permis à mes compos de faire vrai, d’avoir une âme, cette expérience est bien entendu très enrichissante pour moi !


Perturbant, ça rejoint ce que je disais plus haut avec l’introspection… On doit puiser dans soi-même pour façonner un personnage et restait vrai et authentique en même temps. Ça peut être très perturbant.

 

Qu’est-ce que ce travail d'interprétation a apporté à tes musiques en fin de compte ?

Ça a tout apporté ! Les musiques peuvent être belles et originales, s’il y a un chant tout plat dessus (aussi techniquement irréprochable soit-il) ça ne sert à rien !

L’interprétation laisse passer les émotions (regardez Brel !) c’est vraiment l’âme de la chanson. Comme dit Diane, sur scène il y a le visuel en plus. Mais quand on écoute l’album, on ne peut qu’imaginer… Si le chant n’apporte rien, on n’imagine rien et on s’ennuie alors qu’au contraire, si l’interprétation est convaincante, on voit tout ce que le chanteur a dans la tête ou mieux, on se fait sa propre interprétation de la chanson !

 

 

Quand je t'ai donné des conseils ou des avis sur les aspects artistiques, as-tu eu l’impression de te sentir « dépossédé » de ta musique pendant ce travail avec moi ?

Dépossédé non. En revanche je sais qu’il y a certains conseils sur l'accentuation anglaise, tout à fait pertinents, que je n’appliquerais pas forcément (et pourtant je devrais !) parce-que j’aime moins la tournure que ça prend par rapport à ce que j’ai fait au départ. Néanmoins j’essaie d’appliquer ce conseil le plus possible.

En ce qui concerne le rythme ou la mélodie, j’ai souvent trouvé tes conseils extrêmement judicieux, je les ai donc appliqués lorsque cela était possible !

 

Est-ce que cette partie du travail avec moi t’a apporté des choses sur ta propre vision de tes compositions ?

Oui, tout comme l’interprétation ça m’a permis d’embellir mes compos, j’ai vraiment beaucoup aimé ! Ce travail m’a aidé à utiliser des outils (percussions, choeurs), ou à me rendre compte qu’on pouvait parfois améliorer la composition en accélérant le tempo... et que ça changeait tout !

 

Les conseils de préparation pendant tes cours t’ont-ils aidé ? Quels ont été les conseils les plus utiles pour toi ?

Oui, ces conseils de préparations ont été vraiment très utiles - et pourtant je ne me sentais jamais prêt à 100% en arrivant en studio. Il faut bien entendu connaître son texte par cœur, savoir là où l’on est, et là on l’on veut aller.

J’ai eu déjà beaucoup de conseils sur les chansons en général, pour les améliorer etc. Ensuite avant le studio, nous avons revu chaque chanson pour voir quels petits détails pouvaient être soignés, quels passages je devais bien retravailler, quels échauffements je devais faire avant de chanter telle ou telle chanson.

 

 

Qu’as-tu apprécié dans les conditions d’enregistrement ?

Les conditions d’enregistrements étaient très bonnes ; grâce à de bons échauffements, alors que je ne trouvais ma voix pas top, j’ai pu faire des bonnes prestations. L’ambiance était géniale avec Diane et Raphaël, on rigolait bien mais on savait aussi être sérieux.

Et pourtant c’était un travail de bourrin ! 6 chansons par séance de 3-4 heures, c’était l’usine… Diane m’avait prévenu, mais je voulais le faire quand même et au final on a réussi tous ensemble !

C’était donc très intense mais j’ai beaucoup apprécié ces moments. De plus, les remarques de Diane sur telle ou telle direction à prendre m’ont vraiment aidé à des moments où je pouvais bloquer.

 

"On rigolait bien mais on savait aussi être sérieux"... ou pas !

 

As-tu apprécié le fait qu’une personne s’occupe du son et de l’enregistrement, et qu’une autre te guide sur la voix pendant la séance ?

Bien sûr. Ça change tout. Etant habitué à m’enregistrer avec mon propre matériel, c’est quand même beaucoup plus agréable quand tu n’as qu’à te concentrer sur le chant et sur rien d’autre.

 

Es-tu satisfait du rendu de tes enregistrements ? Pourquoi ?

Très satisfait.

1- Je n’aurais jamais cru réaliser de telles " performances" sur certaines de mes compos et c’est bien grâce à tous ces cours pris depuis presque 4 ans, mais aussi grâce au fait d’avoir été porté par Diane et Raphaël pendant les enregistrements.

2- Le son déjà traité, ne serait-ce qu’un tout petit peu, ça change tout et on se surprend à bien aimer écouter sa voix, ce qui est rarement le cas !

 

De manière générale, que retiens-tu de cette expérience de préparation et d’enregistrement avec le studio ?

Une très bonne expérience qui m’a fait beaucoup évoluer et grandir !

J’apprécie l’écoute de Diane et de Raphaël. Ils ont la faculté de capter ce que tu veux, même si tu ne l’as pas exprimé clairement. Depuis quelques temps qu’on se connaît maintenant tout coule de source. Ils arrivent surtout à me faire comprendre, par des gestes ou des métaphores très bien trouvés, comment arriver à m’améliorer sur tel ou tel point. J’ai énormément appris avec eux et ils m’ont beaucoup fait progresser.

Mon album n’est pas encore fini mais je pense que le rendu va me plaire et c’est tout ce qui compte !

 

Qu’est-ce qui t’a plu le plus dans ce travail de préparation ?

La préparation m’a énormément aidé, surtout au niveau de l’interprétation. Décortiquer mes compositions et mes textes a été un travail fastidieux mais vraiment très intéressant ! J’ai adoré trifouiller dans ma tête et me rendre compte de ce que je voulais dire il y a 10 ans :D

 

 

Cela t’a-t-il ouvert des perspectives ou donné des envies ?

Envie de voir mon album fini !!! Et de recommencer dans quelques années quand j’aurais du temps !

 

Le mot de la fin ?

Encore merci sur tout ce que vous m’avez apporté tous les deux, et tout ce que vous pourrez m’apporter dans le futur ! Je suis très fier de ce que j’ai réalisé grâce à vous et j’ai hâte de recommencer pour de prochains albums !

 

Bravo à Geo pour avoir relevé ce challenge ! Je tiens également à le remercier pour sa confiance et sa bonne humeur, ainsi que pour le soin qu'il a pris de répondre en détail à cette interview.

 

 


En attendant l'album, cliquez pour DÉCOUVRIR SES 3 REPRISES

sur la chaine Youtube du Studio, dans la playlist des élèves !


 

 

Liens vers les pages de ses groupes Géonimo et Sound of the Shore.

***

 

LA VIDEO DU MOIS :

UN SHRED HUMORISTIQUE D'ED SHEERAN

 

Le principe d'un shred est de reprendre une vidéo d'une chanson originale, et de recréer une fausse bande son. En générale cette bande son est une caricature musicale ; l'effet humoristique fonctionne d'autant mieux que le son et l'image se superposent en détail, et que la bande son suit bien l'évolution de la vidéo. 

Evidemment les shreds ne visent pas à critiquer un artiste, uniquement à créer un effet humoristique, qui sera d'autant plus partagé que l'artiste est connu ; on trouve donc des shreds pour de nombreux chanteurs célèbres et reconnus dans leur domaine.

Voici un exemple de shred très réussi sur la chanson Thinking out loud, d'Ed Sheeran ! On notera le soin porté aux petits détails : la sonorisation des instruments quand ils apparaissent à l'écran, les petits bruits des choristes décalés par rapport au contexte, l'intensité vocale qui colle à l'expression du visage du chanteur, etc...

 

 


 

Newsletter Avril 2018

 

QUELQUES IDÉES PRATIQUES POUR LIMITER

L'IMPACT DU MATÉRIEL DU CHANTEUR

SUR L'ENVIRONNEMENT

 

 

En tant que chanteur, notre outil principal est notre voix : on peut difficilement faire outil plus écologique ! Néanmoins, le chanteur a tout de même besoin d’un peu de matériel pour son travail au quotidien : micro, enregistreur, papier, classeur, etc… 

Un des soucis que cela pose est l’impact sur l’environnement au quotidien. Difficile de nier les problèmes de pollution de nos jours, quand l’ONU estime qu’en 2050, il y aura plus de poids de plastique dans la mer que de poids de poisson…

Terrifiant n’est-ce pas ? 

 

(Sources 1 et 2)

 

Le plastique est un des grands enjeux de pollution du siècle. ll est présent partout, et nous en faisons une consommation effrénée au quotidien (emballages, ustensiles divers…), mais il n’est pas le seul incriminé. Par exemple le papier fabriqué à partir du bois favorise la déforestation, et les agents de blanchiment du papier sont nocifs pour le milieu aquatique, même si des solutions plus saines se développent. 

Si soutenir les groupes de musique engagés pour la défense de l'environnement est déjà un point positif (Neil YoungColdplay, Pearl Jam, Green day, Gojira... pour n'en citer que quelques-uns de renommée internationale), on peut aussi se demander si de petits gestes sont envisageables dans notre propre pratique.

 

C’est lorsque l’on cherche des alternatives que l’on se rend compte qu’on a encore beaucoup de progrès à faire... J’ai par exemple cherché des alternatives plus écologiques concernant les microphones ou les câbles, et je n’ai rien trouvé !

Voici toutefois quelques idées pour le petit matériel utile au quotidien. N’oubliez pas que les grands changements s’opèrent avec des petits gestes qui s'additionnent : aucun effort, aussi minime soit-il, n’est inutile !

 

 

POUR LE TRAVAIL DE LA VOIX : DES PAILLES EN MÉTAL

 

J’utilise assez régulièrement le travail à la paille, soit pour des types de voix auxquels cela convient, soit pour des exercices de rééducation vocale de voix fatiguées. Autant dire que cela peut nous être utile à tous à un moment ou un autre !

En général je fournis la paille, et j’utilisais pour l’instant des pailles traditionnelles en plastique. L’inconvénient est que, même si je donne la paille à l’élève, soit il l'oublie, soit elle s’écrase dans les sacs ; d’autre part, il est toujours mieux d’avoir son propre matériel pour s’en servir dès que l’on en a besoin.

 

J’ai trouvé des pailles en acier inoxydable, recyclables, qui sont du bon diamètre, ont un goupillon de nettoyage inclus et passent même à la machine. Je les ai testées, elles sont parfaites. Il est dommage de devoir les acheter sous un emballage plastique, mais au moins n’y aura-t-il qu’un seul emballage, alors que les pailles ont une durée de vie a priori infinie. 

Le tout pour la somme dérisoire de 3€… et elles pourront aussi servir à vos enfants ! 

 

 

POUR BOIRE : UN THERMOS EN METAL OU UNE BOUTEILLE EN VERRE

 

Je n’utilise que très ponctuellement de l’eau en bouteille pour ma consommation personnelle et pour le studio, tant la quantité de plastique générée me répugne. C’est également une question de santé publique, puisque la teneur de l’eau embouteillée en particules de plastique est un sujette à controverse depuis quelques années (lire par exemple cet article). 

 

J’ai utilisé 2 options pour limiter l’usage du plastique :

- j’ai d’abord utilisé un thermos en métal ; pratique car doté d’une ou deux tasses, il sert aussi pour stocker les boissons chaudes. L’inconvénient est le goût de métal, qui a fini par me lasser au quotidien.

- j’utilise actuellement une bouteille en verre : ce matériau ne change pas le goût de l’eau, il n’a pas non plus d’odeur. La bouteille que j’utilise est garantie sans BPA, passe au lave vaisselle, et la taille de son goulot est pratique pour boire directement à la bouteille, ce que je fais tout le temps. 

Ma bouteille est dotée d’une protection vu que je la transporte sans arrêt dans un sac à dos ; cette protection est malheureusement en silicone, mais au moins c’est un seul achat de plastique pour une bouteille à durée de vie illimitée. Pour faire encore mieux que moi : fabriquer soi-même une housse en tissu épais ou en laine !

 

 

NB : Si l’eau du robinet a un goût déplaisant de chlore, vous pouvez simplement la laisser décanter quelques heures, ou bien vous équiper d’un adaptateur filtrant de robinet ou d’une carafe filtrante : c’est ce que je fais, et l’efficacité est radicale !

 

POUR LA GÊNE NASALE : UN POT NETI EN CÉRAMIQUE OU PLASTIQUE RECYCLABLE

 

Le pot neti remplace avantageusement les sprays d’eau saline vendus dans le commerce, que je trouve globalement inefficaces et très polluants (on jette un spray entier quand il est vide !). Pour ceux qui ignore l’usage de ce petit accessoire super efficace, je vous conseille la lecture de cet article sur le Rhino Horn, en plastique recyclable, dans une newsletter précédente :

http://www.excellvoice.fr/blog-chant/99-newsletter-novembre-2017

 

 

Il existe également des pots neti en céramique, plus fragiles, mais ne contenant pas de plastique.

 

POUR LES PAROLES DE CHANSONS : DU BROUILLON OU DU PAPIER RECYCLÉ 

 

L’usage des outils électroniques n’est pas une alternative satisfaisante au papier, du point de vue écologique : il faut de l’énergie pour alimenter nos téléphones et nos tablettes, donc de l’électricité, et d’autant plus que dans la majorité des cas le chanteur va chercher ses paroles sur internet, un des plus gros poste de consommation énergétique de la planète. D'autres part les composants de nos ordinateurs et téléphones sont bien souvent très polluants et peu recyclables.

 

A titre personnel, je considère qu’on peut difficilement faire un travail satisfaisant sans imprimer ou écrire ses paroles sur papier : cela me semble indispensable pour noter la tonalité, la prononciation, les modifications de voyelles, les sons temporaires, les effets vocaux, les détails de l’analyse de texte et d’interprétation, etc. C’est à la fois une question de mémorisation, mais aussi d’anticipation dans la pratique.

 

Pour les paroles, on peut bien sûr utiliser du papier brouillon, mais aussi du papier recyclé, même de qualité moindre : par exemple ici vous avez 500 feuilles pour 4,2€, et différents magasins à Bordeaux pour ne pas payer de frais de port :

 

 

 

POUR RANGER LES PAROLES : DES FOURNITURES RECYCLÉES ET / OU RECYCLABLES 

 

Pour le travail en cours de chant, mettre les feuilles dans une pochette en carton suffit, mais il est presque indispensable de les ranger sous pochette transparente dans un classeur lorsque l’on a un gros répertoire à jouer régulièrement avec différents groupes / orchestres. 

Voici des pochettes plastiques sans PVC, en plastique recyclable. Pour ranger les pochettes, le classeur en carton est l’idéal, et encore mieux, des classeurs en carton recyclé.  Cela peut parfaitement suffire si le classeur est par exemple posé au sol, par contre les classeurs en carton sont peu pratiques à disposer sur un pupitre et ont parfois tendance à se refermer. Voici un classeur souple en polypropylène recyclable

 

 

Pochettes de chez Ecoburo, entreprise de fourniture de bureau fondée par des passionnés d’écologie

 

 

POUR LE MATÉRIEL ÉLECTRONIQUE : ACHETER D'OCCASION 

 

Microphones, tables de mixage et enregistreurs peuvent facilement se trouver d’occasion, mais il est souhaitable de vérifier la qualité d’origine du matériel et de connaître son utilisation par le précédent propriétaire pour acheter un appareil qui dure dans le temps. 

Vous pouvez par exemple consulter les rubriques Tests et Avis d’utilisateurs sur le site https://fr.audiofanzine.com.

 

 

POUR LES ALIMENTATIONS : DES PILES RECHARGEABLES 

 

Cela implique également de se doter d’un chargeur, mais on en trouve très facilement partout. Les piles rechargeables se vident souvent plus vite, ce qui n’est pas très grave si vous vous en servez seulement pour votre enregistreur. Si vous utilisez du matériel à pile sur scène (ex : micro sans fil, ear monitor), il est préférable d’avoir testé au préalable la durée de vie de vos piles, et de toujours prévoir plusieurs jeux de rechange. 

 

Mon chargeur peut s’adapter à 3 types de piles : carré, AA standard, et AAA

 

 

DIVERS : DES ÉCOUTEURS EN BOIS

 

J’ai vu passer sur internet des écouteurs en bambou ou en bois divers ; c’est une idée de cadeau sympathique, et le design semble assez joli. Il est tout de même difficile de trouver des fournisseurs, et par exemple pour ces écouteurs de chez LSTN, la qualité du produit ne semble pas optimisée vu les commentaires sur plusieurs sites !

 

  

ET LES COURS PAR SKYPE ?

 

Bonne question ! Les cours par Skype ont l’avantage de limiter la consommation de carburant, mais hélas ils consomment de l’électricité pour alimenter votre ordinateur et internet. Mieux vaut choisir votre modalité de cours sur d'autres paramètres !

 

J’espère que cet article vous aura intéressé. N’hésitez pas à me faire part de toute autre solution que vous auriez de votre côté, sur facebook ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. !

 


 

Newsletter novembre 2017

 

INTERVIEW : RHINO HORN FRANCE SAS,

distributeur du dispositif Rhino Horn

  www.rhinohorn.fr

 

Ce mois-ci, j'ai souhaité vous présenter un objet à usage sanitaire que j'apprécie beaucoup et qui vous sera peut-être très utile aussi cet hiver : le Rhino Horn.

 

 

POURQUOI J'AI CHERCHÉ CE TYPE DE PRODUIT

 

Rhumes, allergies, pollution qui bouche les sinus, vous connaissez ? 

Si le nez bouché est un désagrément courant, la gêne est d'autant plus importante chez les chanteurs : difficulté à la prise d'air, résonance trop forte des sons nasaux, sensation désagréable de pression dans les sinus...

De manière générale, en cas de petit rhume ou de gêne modérée au quotidien, les médicaments ne sont pas nécessaires. J'étais donc à la recherche d'une solution plus douce pour améliorer mon confort respiratoire... et celui de mes élèves !

Comme beaucoup de personnes, j'ai longtemps utilisé les sprays d'eau saline pour le nez. Ceci dit, mon impression était mitigée : la gêne revenait vite, l'écoulement post-nasal dans la gorge n'était pas des plus agréables, et j'étais ennuyée par le fait de devoir jeter le flacon quand il était vide. Au final, cela faisait beaucoup de déchets pour un soulagement parfois négligeable.

 

MON EXPERIENCE DU RHINO HORN

 

J'ai découvert le Rhino Horn sur les conseils d'un ORL. Même si la sensation peut dérouter la première fois (un peu comme si on allait boire la tasse !), on s'habitue vite, et l'efficacité est à mon sens bien supérieure au sprays d'eau saline : on a un vrai effet de "chasse" qui permet d'évacuer les productions de toute la zone nasale (puisque l'eau traverse les deux narines et les sinus), un soulagement plus durable, et j'ai apprécié la sensation de douceur dans le nez après utilisation.

J'apprécie aussi le côté simple mais ingénieux. Je l'utilise depuis plus d'un an quand le besoin s'en fait sentir, et je l'ai déjà conseillé à de nombreux élèves.

 

J'ai donc eu envie de solliciter Rhino Horn France, le distributeur de ce produit conçu en Norvège, pour une petite interview afin de vous faire connaître un peu mieux ce dispositif.

Ils ont gentiment accepté de répondre à mes questions !

 

PRESENTATION DU RHINO HORN

 

Pourriez-vous nous dire ce qu'est le Rhino Horn ?

Le Rhino Horn est un dispositif médical pour lavage de nez avec de l’eau salée.

 

Quel est son principe d'utilisation en quelques mots ?

Il s'agit d'irrigations salines nasales avec un grand volume d’eau.

 

Quelle est l'origine de ce type de nettoyage nasal ?

Le lavage de nez est une pratique très ancienne, connue dans les tribus africaines, intégrée dans la culture yoga depuis des siècles, et utilisée par des pêcheurs sur les côtes norvégiennes.

 

 

 

HISTOIRE DU RHINO HORN

 

Le Rhino Horn est fabriqué par l'entreprise norvégienne Yogaprosess. Comment et quand est née l'idée de fabriquer et commercialiser ce produit ?

Le créateur du RH, Per Peo Olsen, est professeur de yoga à Oslo depuis 1991 et utilise depuis cette technique de rinçage de nez, le neti, qui fait partie de la pratique du yoga. Le neti « éclaircit l’esprit ».

(NDLR : « Neti » est le terme sanskrit pour nettoyage nasal. On parle de pot neti pour l'objet dédié à cet usage.)

Il a découvert que des ORL à Oslo recommandent souvent le lavage de nez avec de l’eau salée à leurs patients atteints d’infections des voies supérieurs. Les verseuses existantes à l’époque étaient en général fabriquées en céramique, lourdes, fragiles donc peu pratiques. Per Peo Olsen décide alors de créer une verseuse en plastique dure, légère et esthétique.

 

On imagine que la forme a été choisie pour une raison spéciale ?

La forme a été choisie parce qu’elle est facile à tenir dans la main, l’embout est agréable contre le nez, sa forme est conique et crée naturellement un écoulement passif avec une pression parfaite de l’eau qui passe alors facilement dans le nez.

Sa forme très épurée facilite son maintien propre et sain :

  • Sans filetage, sans rebords - sans recoins - dépourvu d’éléments ou de courbes qui pourraient empêcher l’eau de s’écouler quand il est posé à l’envers ;

  • L’eau ne stagne pas, donc pas de dépôt de calcaire au fond, donc pas de moisissure ;

  • La surface sèche facilement à l’intérieur comme à l’extérieur.

     

(NDLR : on peut aussi apprécier le fait que le Rhino Horn passe au lave-vaisselle.

Le modèle vert clair est adapté aux enfants).

  

On peut voir sur votre site internet que le Rhino Horn est recyclable. Comment s'est fait le choix du matériau ?

Les critères du choix du matériau sont nombreux : le plastique est dur afin de résister aux nombreuses utilisations et manipulations, aux chutes sur les carrelages de la salle de bain, aux nettoyages. Il est sans phtalates, cadmium, bisphénol A.

 

(NDLR : quelques précisions intéressantes sur le site officiel : le Rhino Horn a reçu le marquage CE comme dispositif médical de classe 1, et est produit selon la norme ISO pour les dispositifs médicaux. Le Rhino Horn a été soumis au dépistage de 168 produits chimiques dangereux selon la norme REACH, aucun n'a été détecté.)

 

En tant que distributeurs, qu'est-ce qui vous a donné envie de participer à la diffusion de ce produit ?

Nous avons choisi de commercialiser le Rhino Horn car nous apprécions son principe d’utilisation. C’est un bon moyen d’entretenir l’hygiène nasale afin de combattre les infections des voies supérieures. Il est simple à utiliser, économique et écologique.

 

UTILISATION DU DISPOSITIF

 

Pour quels usages conseillez-vous l'emploi du Rhino Horn ?

Le lavage de nez aide à prévenir et à soigner :

- les rhumes, rhinites, sinusites, sinusites chroniques ;

- les gênes des voies respiratoires liées aux allergies : pollens, poussières (rhume des foins).

L'irrigation nasale est également recommandée :

- aux femmes enceintes (20% d’entre elles ont régulièrement le nez bouché sans infection) ;

- aux ronfleurs ;

- aux personnes qui souffrent de polypes dans le nez ;

- aux personnes qui subissent un air pollué.

Enfin elle est également recommandée dans les mesures d'hygiène indispensables après une opération nasale.

 

 

Qu'est-ce qui rend le Rhino Horn efficace ?

Le passage d’une grande quantité d’eau salée, qui désencombre et nettoie les parois nasales, décongestionne et détend les muqueuses.

 

Pourriez-vous nous préciser les bonnes pratiques d'utilisation (choix du sel, température de l'eau) ?

Le sel doit être 100% naturel, sans additifs, sans antiagglomérants. L’eau doit être à la température du corps.

(NDLR : j'utilise du gros sel de mer gris, en mélangeant bien avec l'eau pour le dissoudre ; certains médecins recommandent aussi la fleur de sel, mais son prix est plus élevé. Le Rhino Horn est vendu avec une dosette pour le sel.)

 

Y a-t-il des contre-indications à l'usage du Rhino Horn ?

Pas à notre connaissance.

  

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Quelle est la durée de vie d'un Rhino Horn ?

Nous ne le savons pas encore. Les nôtres ont 18 ans et sont toujours impeccables !

 

Comment peut-on acheter un Rhino Horn et pour quel tarif ?

Le RH est disponible dans toutes les pharmacies (parfois il faut le commander) ; le prix conseillé est de 12.60€.

 

Merci d'avoir pris le temps de répondre à nos questions ! 

Pour en savoir plus : www.rhinohorn.fr

 

 

NDLR : toutes les photos sont issues du site Rhino Horn France et de leur page facebook.

 

***

 

"OREILLE ABSOLUE, DÉMÊLER LE VRAI DU FAUX !"

L'ARTICLE DE PRESSE DU MOIS

 

 

" C’est donc ça, l’oreille absolue : la capacité à identifier chaque hauteur de son, sans aucune référence préalablement donnée. Sans aucune autre note repère."

J'entends parfois des chanteurs regretter de ne pas avoir l'oreille absolue. J'ai pourtant entendu des personnes avec l'oreille absolue se plaindre du fait que c'était une aptitude très ambiguë et parfois même fort gênante ! Comment est-ce possible ?

Voici un article paru sur le site de France Musique qui résume bien ce qu'il est intéressant de retenir à ce sujet. 

 

On en retiendra 2 points en particulier :

Celui qui a l'oreille absolue ne chante pas nécessairement juste, et il n'est pas non plus forcément meilleur musicien.

Alors... travaillez plutôt votre oreille relative et votre capacité à chanter et reconnaître des intervalles !

 

 


 

Newsletter Mars 2018

 

STAGE INTERPRÉTATION ET IMPROVISATION : VOS TÉMOIGNAGES !

 

 

Un grand BRAVO aux participants du stage des 3-4 mars pour leur enthousiasme et leur volonté de repousser leurs limites ! J'ai passé un excellent we en votre compagnie, et je pense avoir rempli ma part du contrat : un stage intense et dans la bonne humeur !

Je vous remercie également pour vos témoignages qui m'ont fait rire, mais m'ont aussi beaucoup touchée. Ils m'encouragent à continuer à vous proposer des stages sur des thématiques variées !

 

Encore mes excuses aux personnes dont j'ai du refuser l'inscription, il était nécessaire de limiter le nombre de participants pour assurer l'application individuelle... ce n'est que partie remise :)

 

 

EXTRAITS DES TÉMOIGNAGES :

 

 

"C'est la première fois que je participe à un stage où c'est autant préparé, c'est vraiment appréciable. Tu alternes entre théorie et mise en perspective concrète (exemples ou mise en pratique) qui fait qu'on assimile sans avoir l'impression d'être farci. Pour tout ça un énorme MERCI !!"

 

"Il est toujours délicat de résumer en quelques mots ce que sont les stages animés par Diane. Des apprentissages théoriques bien structurés, des exercices pratiques où on se jette à l'eau, mais surtout de très beaux moments de rire, de partage et de plaisir. Bref, que du bonheur !"

 

"J'aurais adoré que ça dure plus longtemps. Je tiens à te dire que je suis très heureuse d'avoir trouvé une prof telle que toi, qui ne nous met pas mal à l'aise quand on fait des erreurs, et qui à chaque fois pousse tout le monde à s'améliorer, et qui nous donne confiance !"

 

"Ce n'est pas un accident (NDLR : le mot fait allusion à un exercice du stage) si j'ai participé à ce stage exceptionnel. Tu y as mis tout ton coeur, et cela nous a donné envie de nous dépasser ! C'est un we à refaire sans hésiter. Merci beaucoup Diane !"

 

"Stage très intéressant qui m'a appris beaucoup de choses, qui m'a redonné du boost pour travailler et de la confiance en moi."

 

"En arrivant, je pensais que le chant était inné à 99%. J'ai compris que le travail permettait d'avoir une bonne technique et donc d'arrêter de me polluer la tête avec de petits détails."

 

"Merci pour ce stage qui m'a permis d'apprendre, surtout de comprendre, certaines logiques musicales, qui m'aideront dans mes chansons, et pour prendre de l'assurance."

 

"Un stage intéressant et intense. Les notions abordées sont claires et les méthodes pour appliquer également. Flippée à l'idée de m'exposer, je suis heureuse d'avoir fait ce premier pas !"

 

"Ce que je retiendrai de ce stage jaune, c'est que mon coeur est en émoi (NDLR : les mots font allusion à un exercice du stage) chaque fois que je travaille avec tes élèves et toi. Bien que le rythme soit soutenu, c'était très bien structuré, comme d'habitude !"

 

"C’est grâce à toi que j’ai pris confiance en moi, et que savoir chanter n’est plus un rêve ! Tu as su mettre en place une approche théorique pratique et illustrée, cela permet une excellente compréhension. Tes réponses aux questions posées par les élèves sont toujours pertinentes et justes, tu es une vraie pro !"

 

Encore merci à tous, et RDV dans quelques mois pour le prochain stage !

***

 

LA VIDEO DU MOIS :

Quand l'homme chante la voix haute, et la femme la voix basse

 

Voici une vidéo de l'enregistrement en studio d'un air de Haendel issu de son opéra Jules César en Egypte, écrit en 1723.

La scène se passe lors du passage de l'empereur romain à Alexandrie en 48 avant JC ; Cornelia et son fils Sextus pleurent la mort de leur mari et père, Pompée, assassiné par Ptolémée, le roi d'Egypte.

Le rôle du jeune homme, Sextus, est prévu pour une soprano à l'origine ; la particularité de cet enregistrement est que c'est le contreténor Philippe Jarousski qui chante Sextus, accompagné par la contralto et chef d'orchestre Nathalie Stutzmann.

La mélodie du chanteur est donc plus haute que celle de la chanteuse, créant un mélange surprenant mais qui fonctionne à merveille.

 

Au delà du fait que ce morceau est déjà bouleversant à l'origine, on notera l'adéquation parfaite entre les voix, la sensibilité de l'interprétation, et la précision des chanteurs pour rendre avec subtilité la tristesse partagée des personnages. 

Bonne écoute !

 

 

 


 

Newsletter octobre 2017

 

POURQUOI LES SHADOKS ONT TORT ET RAISON A LA FOIS,

ET LA MÉMOIRE DES MUSCLES

 

 

Une petite série animée des années 70 a rencontré un grand succès, il s'agit des Shadoks. Ces oiseaux bizarres et pas très malins ont une logique bien à eux, à la fois absurde et amusante.

Il m'arrive parfois de citer aux élèves une devise des Shadoks : "plus ça rate, plus on a de chances que ça marche".

En quoi cette drôle de loi statistique est-elle intéressante par rapport au chant ?

 

 

1° Les Shadoks ont raison

 

Les Shadoks nous disent que les difficultés et la répétition font partie du jeu, et que la réussite n'intervient pas toujours dès le premier essai. 

Les progrès sont souvent rapides quand on débute le chant, mais vient toujours un moment où l'on stagne. Quand on devient plus expérimenté, les périodes de stagnation et le sentiment d'échec reviennent à intervalles réguliers avec les nouveaux challenges.

 

Il y a 2 réactions possibles : soit on abandonne dès que les progrès ralentissent, et on n'ira pas loin. Soit on accepte que les échecs font partie de l'apprentissage, et qu'avec de la persévérance on finit par surmonter le problème.

Statistiquement, 100% des gagnants ont tenté leur chance, comme dit le slogan ; a contrario si on baisse les bras on est certain de ne jamais réussir !

La répétition et l'échec font partie du travail d'apprentissage ; la patience est une des clés de la réussite, même si c'est parfois très long.

  

2° Les Shadoks ont tort

 

Il y a une loi dans notre univers qui n'a pas forcément cours dans celui des Shadoks, qui est : à même cause, même effet.

Passez votre main sous l'eau, elle sera toujours mouillée, même si vous avez envie qu'elle reste sèche. Si votre geste de frappe envoie une balle de tennis vers le bas, elle ne passera jamais le filet du court (sauf si vous avez des pouvoirs Jedi, mais on parle alors d'un autre univers).

 

C'est la même chose pour le chant : si vous approchez toujours une difficulté de la même manière et que cette manière ne fonctionne pas les premières fois, il y a peu de chance pour que vous finissiez par résoudre le problème ainsi.

Si vous vous crispez pour atteindre une note haute, elle sonnera toujours crispée et fatiguera votre voix, même si vous aimeriez qu'il en soit autrement. Vous pouvez tenter cinquante fois en tentant de varier le degré de crispation, le résultat restera similaire : un timbre globalement crispé et une voix qui fatigue.

Dans ce cas, la répétition entraîne non pas le succès, mais l'échec.

 

 

3° La mémoire des muscles

 

Nous sommes des êtres d'habitudes : nous sommes psychologiquement rassurés par ce que nous connaissons déjà. C'est le principe de la publicité : si vous avez vu 50 fois la lessive A à la télévision, vous aurez plus tendance à acheter la lessive A dans le magasin parmi d'autres marques similaires.

D'autre part, notre corps intègre et renforce dans son fonctionnement ce que nous pratiquons de manière répétée.

L'avantage est que si une habitude (vocale ou autre) est bonne, elle devient de plus en plus facile avec les répétitions ; l'inconvénient est que si une habitude est mauvaise, elle le sera toujours, et il deviendra de plus en plus difficile de s'en débarrasser avec le temps.

 

Autrement dit, plus on crispe, plus l'habitude de crisper se renforce d'elle-même. C'est ce que l'on appelle, de manière imagée, la mémoire des muscles, puisqu'à ce stade, nous n'avons plus conscience de chercher à forcer, c'est devenu un réflexe.

Heureusement, la mémoire des muscles marche aussi dans le sens favorable : plus on pratique le bon geste technique vocal, plus la facilité augmente, nous autorisant ainsi à nous concentrer davantage sur autre chose (ex : la relation avec le public).

 

 "Tu dois désapprendre ce que tu as appris"

 

Conclusions

 

- Quand vous bloquez, expérimentez différentes manières. Jouez avec votre voix et avec les sons, ne vous enfermez pas dans un cercle vicieux ; si une approche ne fonctionne pas, tentez l'inverse, même si cela vous semble contre-intuitif !

- Ne craignez pas de demander de l'aide rapidement ; les professeurs de chant qui, comme moi, sont formés à la pédagogie de cause à effet, savent comment rendre vos gestes vocaux plus efficaces. Avec les bons outils, la voix se débloque parfois très vite, mais plus vous aurez renforcé une mauvaise habitude, plus il vous faudra d'efforts pour vous en débarrasser.

- Laissez du temps au temps : tout apprentissage demande de de la patience, surtout si vous visez haut. Au lieu de vous marteler à coups d'auto-critique, apprenez à apprécier le processus de recherche en lui-même, et la mise en place progressive de l'équilibre !

 


 

Newsletter février 2018

STAGE POUR CHANTEURS 

"INTERPRÉTATION ET IMPROVISATION"

Samedi 3 - Dimanche 4 Mars 2018

 

Amis chanteurs, voici le premier stage de l'année 2018...

et on ne rigole pas avec 2 thématiques pour le prix d'une !

 

L'interprétation et l'improvisation seront à l'honneur pour 2 jours de théorie et de pratique dans la bonne humeur !

Ce sera l'occasion pour vous de :

- découvrir ce que recouvrent l'interprétation et l'improvisation ;

- comment s'en servir pour personnaliser ses chansons et affiner son style ;

- des exercices pour développer sa capacité dans les deux domaines ;

- les codes utiles pour bien communiquer avec le public ;

- les liens entre interprétation et improvisation ;

- l'application à différents styles de musique, etc...

 

Je vous rassure, le contenu du stage, lui, ne sera pas improvisé... Ambiance studieuse mais amicale assurée !

ATTENTION le nombre de places est limité afin d'assurer un maximum de pratique aux participants.

 

Pour connaître les conditions et vous inscrire, envoyez-moi un mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

5 ASTUCES POUR OPTIMISER

L'EFFICACITÉ DE VOS COURS DE CHANT 

 

Lady Gaga ou le chanteur de Muse, chacun son coach vocal favori !

 

Prendre des cours de chant individuels, non seulement c'est sympa, mais en plus il n’y a pas mieux pour progresser, car le travail est personnalisé à 100% sur la voix de l’élève.

Néanmoins, tout ne dépend pas du professeur ! Voici quelques habitudes à prendre pour améliorer l’efficacité de vos cours. 

  

1) Venir en cours en ayant des points précis à travailler en tête 

 

Certains élèves arrivent en cours, heureux de travailler la voix, mais sans objectif particulier ; ils me font simplement confiance pour les guider. D’autres élèves me font tout autant confiance, mais arrivent en cours avec un problème précis à régler sur une chanson, une question sur une gamme, ou l’envie de discuter d’un élément qu’ils ont entendu à la radio ou lu dans un article.

Devinez qui tirera le plus grand bénéfice de son cours ? 

Un élève ayant des objectifs précis sera bien plus investi, et donc progressera plus, qu’un élève qui attend passivement que les choses arrivent toutes seules. Venez en cours avec 1-2 questions, ou un objectif spécial sur une chanson : votre travail prendra beaucoup plus de sens.

 

 

2) Enregistrer ses cours et utiliser les enregistrements

 

Je conseille fortement à tous mes élèves d’enregistrer leur cours. Le but est triple :

- servir à la réécoute et à l’analyse (développement de l’oreille), 

- servir de référence en cas de besoin précis (ex : « le cours qui a bien marché pour moi un jour où j’étais enrhumé » ; « le cours qui a débloqué ma voix sur la voyelle O », etc.)

- servir de support à la pratique régulière entre les cours, puisqu’il s’agit de refaire les exercices et les chansons de manière adaptée à la voix de l’élève (conditionnement mécanique). 

Vos cours sont précieux, archivez-les correctement et utilisez-les à bon escient ! 

 

3) Etre concentré sur ce qu’il se passe pendant chaque étape

 

Certains élèves sont surpris par l’intensité de la concentration nécessaire pendant un cours de chant : pour être efficace, le processus d’apprentissage doit être hautement actif !

En chant, le but du jeu est d’analyser ce que l’on ressent et ce que l’on entend sur chaque note. Cela permet entre autres de stimuler plusieurs sens (ouïe et proprioception), mais aussi de donner un sens concret à chaque étape du processus.

Ainsi le cerveau enregistre véritablement l’information au lieu simplement laisser couler.

Quelle différence de son entre ce que montre le prof et ce que je fais ? Quelle modification des sensations entre l’exercice avant et après adaptation ? En se posant ces questions, l’élève gagne en efficacité et en autonomie, puisqu’il est plus à même de répéter le bon geste vocal quand il est seul.

 

 

4) Imprimer ses paroles et prendre des notes sur le texte

 

Imprimer le texte ne sert pas seulement à suivre les paroles ! L’idéal est de laisser de l’espace entre les lignes pour pouvoir noter les points essentiels de travail sur la chanson : les modifications de voyelles, les sons temporaires, la gamme associée, la prononciation pour une langue étrangère…

L’avantage est que l’oeil a le temps d’anticiper l’action à préparer, et donc de favoriser l’efficacité vocale. Cela permet également d’associer le visuel et l’auditif (la vue est un sens très important dans notre vie quotidienne) et de faciliter la mémorisation.

 

 Evidemment, si comme le chat de mon élève,

votre félin n'aime pas les paroles, ça fait moins soigné !

 

5) Prendre des notes avant, pendant ou après le cours 

 

Cela peut consister à résumer les points essentiels à sa manière, faire l’analyse d’un concert que l’on vient de faire pour en parler avec le prof, ou noter ce qui pose question pendant le travail personnel. 

Le but du jeu est de vérifier si on a bien compris la méthode de travail, si on sait résumer les exercices les plus importants, cibler ce qui pose problème avec des mots concrets, et encore une fois d’associer le visuel à l’auditif.

Cela permet aussi de relire plus tard les résumés précédents : on retrouve toujours un basique important qu’on a oublié entre temps !

 

 


 

Newsletter septembre 2017

 

5 IDÉES DE PROJETS SYMPAS POUR VOTRE RENTRÉE MUSICALE

 

Faire de la musique est un plaisir, mais parfois la routine s'installe : on prend ses cours de chant, on progresse, mais il nous manque un objectif concret pour donner plus de sens à ce que l'on fait ; ou bien on retrouve son groupe de musique 3 fois par mois, mais on rèpète toujours les mêmes chansons, et on finit par passer plus de temps à l'apéritif qu'à faire de la musique.

Pour trouver une nouvelle énergie, rien de tel qu'un petit challenge qui nous oblige à nous dépasser ! Voici quelques idées pour vous stimuler et faire grandir le musicien qui est en vous.

 

1- Monter / intégrer un groupe de musique

 

Chanter dans son salon tout seul, c'est bien ; chanter avec des musiciens, c'est mieux. Même si vous avez pris votre premier cours de chant cette semaine, il n'est jamais trop tôt pour commencer !

Sollicitez vos amis, mettez des annonces sur des sites gratuits dédiés à la rencontre de musiciens (ex : Oazik, Easyzik, Zikinf...) ; le but du jeu est de trouver des personnes qui aiment les mêmes styles de musique que vous, et avec lesquels vous avez du plaisir à jouer.

 

On s'entend bien sur la coupe de cheveux ? OK, y'a plus qu'à écrire The Final Countdown !

(Le groupe Europe dans les années 80, ref)

  

2- Faire un enregistrement

 

Quand on a une date précise à laquelle on doit enregistrer, on est bien obligés de s'y mettre sérieusement pour que ça sonne ! Vous pouvez enregistrer une seule chanson, ou un album si vous avez assez de matière intéressante.

C'est le moment de peaufiner les structures des morceaux, d'apprendre à jouer au clic, et de travailler votre interprétation : sans émotion et sans nuance, ils n'auront pas d'âme !

 

Quand celui qui mixe les morceaux est un peu trop perfectionniste...(ref) 

 

3- Se confronter à un style différent

 

Voilà 10 ans que vous chantez de la pop anglaise ; et pourquoi pas aller creuser du côté de la musique funk ? Ou pourquoi pas travailler quelques morceaux de rock bien énergique si vous êtes abonné à la ballade ?

L'avantage d'aller vers d'autres styles est que vous allez enrichir votre vocabulaire musical : utilisations différentes de la voix, travail du style, découverte d'une culture musicale... Soyez curieux, allez voir ce que les autres ont à proposer !

 

Il est temps d'assumer votre côté funk et de vous prendre pour Bootsy Collins (ref)

 

4- Chanter sur scène devant du public

 

Vous ne chantez que pour vos proches, à la rigueur avec vos meilleurs amis. Et pourquoi pas vous confronter à un public plus large ? Organisez un concert dans votre quartier avec d'autres groupes, participez à un tremplin musical ou un stage-concert, démarchez les associations qui organisent des évènements musicaux...

Chanter dans un vrai contexte de concert est aussi une bonne manière de vous poser des questions sur votre compétence scénique : en live, le visuel et la communication avec le public sont primordiaux, et cela se travaille autant que la technique vocale !

 

Vous avez le droit de viser haut ! (Indochine au Stade de France, ref )

 

5- Travailler des compos ou des reprises

 

Vous ne jurez que par les reprises, c'est tellement chouette quand le public connait déjà les chansons ! Pourquoi ne pas aller creuser du côté de la composition maintenant ? Saurez-vous créer une musique suffisamment séduisante pour qu'elle donne envie au public de l'apprendre ?

Et à l'inverse, si vous ne faites que des compositions, allez faire un tour du côté des reprises. Comment s'approprier la chanson d'un autre, comment faire en sorte qu'elle rende bien, et comment la placer pendant votre concert ? Vous pouvez aussi faire des arrangements originaux sur des chansons connues, tout est permis !

 

Composer du metal finnois

et chanter déguisé en dinosaure devant un public d'enfants, ça c'est fait !

(Le groupe Hevisaurus, ref)

 

Conclusion

Vous aurez compris, le principe est de casser la routine et de créer un challenge pour mobiliser vos ressources intérieures. C'est un travail qui vous aidera à à développer votre personnalité de musicien. Idéal pour repousser vos limites !

  

***

ENREGISTRER UNE CHANSON, DÉPASSER SES LIMITES

L'invitée du mois sur Youtube : interview de Julia Palmino

 

"J’avais l’impression de déjà beaucoup me dévoiler, d’être à mon maximum,

et grâce à Diane, petit à petit j’ai pu avancer ;

elle m’a appris que j’étais la seule à me mettre des limites."

Concentrée avant l'enregistrement... 

 

Il a quelques mois, Julia est venue me voir avec un objectif précis en tête : enregistrer une chanson. Pour quelqu'un plutôt habitué à chanter sous la douche et n'ayant jamais pris de cours, c'était un très gros objectif ! Julia s'est attelée à la tâche avec enthousiasme et ténacité. Elle a écrit un beau témoignage de son expérience, que voici.

 

Qui es-tu ?

Je m’appelle Julia, j’ai 27 ans et je vis à Bordeaux depuis bientôt 2 ans. La chanson et la musique en général ont toujours été pour moi des grandes passions, j’ai fait du piano pendant plus de 10 ans, je faisais partie d’une chorale, je suivais des cours de solfège etc…

J’aime des choses assez différentes, cela peut aller de la musique orientale à la musique africaine, en passant par le flamenco, la rumba ou la variété. J’admire les grandes voix comme Whitney Houston, Mariah Carey, Céline Dion, mais les artistes qui me parlent vraiment sont plutôt des artistes tels que Rosario, le groupe Andy y Lucas ou Estopa. Ce sont des musiques assez rythmées, et les textes peuvent être drôles comme très profonds, voire poétiques. J’aime la diversité, que cela soit au niveau des rythmes, des thèmes abordés, ou de la façon de les aborder.

 

Comment s'est passé ton premier cours de chant ?

Chanter à toujours été une des choses les plus importantes dans ma vie, mais chanter devant quelqu'un a également toujours été quelque chose d’extrêmement stressant, voir de paralysant pour moi.

L'arrivée au premier cours de chant a été un moment très particulier. J’étais très heureuse d’être là, c’était un de mes grands rêves, mais j’étais également tétanisée par la peur de mal faire, de ne pas être à la hauteur… Et puis j’ai rencontré Diane… Elle a tout de suite su me mettre à l’aise grâce à sa gentillesse et son professionnalisme. Ce qui est agréable, c’est que tous ses conseils ne sont en aucun cas des critiques, ce sont des remarques adaptées à chacun qui sont très constructives et qui aident à avancer, à se construire, à connaître sa voix et les capacités de celle-ci.

Je suis devenu accro à mes rendez-vous musicaux avec Diane, les jours entre mes cours de chant me paraissaient bien trop longs, et les cours bien trop courts.

 

 

L'objectif était d'enregistrer une chanson... parle-nous de ton travail et de ta préparation.

Le choix de la chanson a été plutôt évident et nous sommes tombées d’accord avec Diane dès le deuxième cours.

La vraie découverte a été lorsque Diane a commencé à me parler d’interprétation. Cela est, je pense, le travail le plus intéressant mais également le plus complexe. Diane m’a aidée à comprendre que l’important n’est pas de toujours vouloir faire beau, l’important est de faire vrai. 

J’avais déjà l’impression d’avoir repoussé mes limites en chantant devant Diane, et là il fallait en plus que je me dévoile, que je montre mes émotions, et qu’en plus je fasse ressentir cela à quelqu’un d’autre ! J’avais l’impression de déjà beaucoup me dévoiler, d’être à mon maximum, et grâce à Diane, petit à petit j’ai pu avancer ; elle m’a appris que j’étais la seule à me mettre des limites.

C’est un travail qui est loin d’être terminé mais petit à petit j’avance, je m’ouvre, je me livre et j’entends la différence, je ressens la différence.

 

Et le jour J...

Le jour de l’enregistrement a été un grand jour, j’étais à la fois très curieuse de voir le déroulement d’un enregistrement, et en même temps très stressée de ne pas réussir à faire aussi bien que ce que je voulais faire.

Diane comme toujours a été d’une grande douceur, elle m’a mise à l’aise, m’a accompagnée du début à la fin. Raphaël qui s’occupait de l’enregistrement a également été très bien, il m’a épaulée et m’a donné des conseils de façon très professionnelle. L’enregistrement a été un grand moment de partage, une belle aventure pleine d’émotions.

 

Une conclusion ?

Ces cours et ma rencontre avec Diane ont vraiment été un déclic. Diane est ma plus belle rencontre de l’année 2017, c’est une professionnelle formidable et une très belle personne, je ne peux pas imaginer m’arrêter là.

Elle a su capter ma personnalité, me rassurer, me pousser quand il le fallait. Cette première expérience restera un grand tournant dans ma vie, il y aura toujours un avant et un après Diane. Elle a ouvert mon appétit musical et je suis devenu un vrai ogre, je veux tout tenter, tout expérimenter, tout vivre.

La musique est vraiment un voyage de l’âme, un périple dans nos sensations, nos émotions, et il y a beaucoup à découvrir. Je conseille à tout le monde de tenter l’expérience, cela ne peut être que positif ; il faut par contre se méfier, on devient vite accro...

 

Un grand merci à toi Julia pour ton témoignage très touchant, et bravo pour ton enregistrement !

 

 Julia avec son compagnon, venu l'encourager à l'enregistrement... et tester lui aussi !

 

Pour écouter le morceau de Julia sur la chaine Youtube du studio :

Cover Love yourself (J. Bieber)

 


 

Newsletter janvier 2018

 

LE STUDIO EXCELL VOICE VOUS SOUHAITE

UNE EXCELLENTE ANNÉE 2018 !

 

Coldplay en concert sous les confettis (ref)

 

 ***

QUELQUES BONNES PRATIQUES À ADOPTER

EN CAS DE RHUME !

 

Pas toujours facile d'échapper aux microbes avec l'hiver, la fatigue, et quand l'entourage est lui-même malade ! 

Le rhume est contagieux, il est d’origine virale, et les virus se propagent par contact ou par projection de particules contaminées. Il n'est pas très méchant et passe le plus souvent en quelques jours, mais provoque de la fatigue, et peut beaucoup pénaliser un chanteur !

Voici quelques règles simples à appliquer quand vous êtes enrhumé(e), ou à proposer à votre entourage s'il l'est :

 

1 - Ne faites pas la bise, et ne serrez pas la main. Ce n’est pas de l’impolitesse, c’est du respect de la santé de l’autre ! 

Ex : je fais rarement la bise pour accueillir les élèves en automne - hiver, car beaucoup de personnes n’ont pas le réflexe de prévenir qu’elles sont enrhumées.

 

2 - Si vous éternuez, faites-le dans votre manche, ou dans un mouchoir, en isolant bien votre bouche. Les éternuements projettent tout autour de vous les virus, et peuvent contaminer des objets ou des personnes. 

 

Le long voyage des postillons d'un éternuement...

Un article intéressant à lire, cliquez sur ce lien ! 

 

3 - Lavez-vous les mains régulièrement dans la journée. Elles sont en contact avec vos mouchoirs, votre peau, et donc vos microbes. Les gels hydroalcooliques sont efficaces mais contiennent des substances agressives, utilisez simplement de l’eau et du savon.

 

4 - Evitez de parler ou chanter trop près d’une autre personne. La projection de particules dans l’air est une source possible de contagion. 

Ex : quand un élève est enrhumé, je lui demande de se tenir un peu plus éloigné que d’habitude ; si je suis enrhumée, je le fais reculer ou j’évite de chanter totalement dans sa direction.

 

5 - Ne prêtez pas votre matériel, et n’empruntez pas celui des autres, ou alors désinfectez-le. 

Ex : quand un élève est enrhumé, je ne lui fais pas utiliser le micro du studio, qui sera utilisé par d’autres personnes. Si je suis enrhumée, je désinfecte le clavier des écoles ou j’interviens ; je le fais aussi si je sais que ceux qui s'en sont servi avant moi sont malades.

  

Le truc en plus : en général les rhumes arrivent par vagues, quand un élève est enrhumé, beaucoup d’autres le sont aussi ! Cela fait beaucoup de microbes dans une journée… Un petit rhume peut aussi être l’occasion de tester les cours par Skype : aucune contamination n’est possible !

 

Prenez-bien soin de vous !


 

Newsletter juillet 2017

  

L'INVITÉ SUR YOUTUBE : INTERVIEW DE PIERRE HÉRENGER

 

"Il faut apprendre à laisser son ego et ses préjugés de côté,

et jouer vrai à chaque fois que l’on monte sur une scène."

 

On a beau être professionnel de la musique depuis des années, monter un projet et le faire vivre est toujours un challenge ! Un témoignage qui nous montre qu'il est important de travailler avec le coeur, et que le travail vocal vise à donner au chanteur la liberté d'exprimer les choses comme il le souhaite.

 

 

Qui es-tu ?

Je suis Pierre Gaillard, mon nom de scène est Pierre Hérenger. Je suis né à Gassin (83) et je vis aujourd’hui en Aquitaine.

 

Présente-nous ton parcours en tant que musicien et chanteur.

J'ai été invité à l’origine à Los Angeles par le compositeur français Maurice Jarre, et j'y ai passé 12 ans. J'y ai obtenu un diplôme de l’école de musique Musicians Institute section guitare, et j'ai partagé mon temps entre studios d’enregistrement et concerts.

J'ai notamment partagé la scène ou collaboré avec des artistes tels que Aimee Mann, Cake, John Singleton, Beck…

 

Je suis arrivé sur la côte landaise en 2011. J'ai d’abord créé le groupe « John Doe’s Guitar » avec lequel j'ai sorti un album, et nous nous sommes produits régulièrement sur les scènes landaises.

Aujourd'hui je sors un nouvel EP en solo. Ma musique peut s’assimiler aussi bien à de la pop qu’au blues rock de mes premières influences. Les textes sont en anglais pour la plus grande majorité, et je suis accompagné par deux musiciens talentueux : Serge Bianne à la basse et Iban Larreboure à la batterie. Mon univers musical est surtout porté par des mélodies jouant sur la sensibilité et les sons de guitares.

 

Quels sont tes styles de musique et groupes préférés ?

De Gershwin à Radiohead….

 

Quels sont tes chanteurs préférés et pourquoi te plaisent-ils ?

David Bowie, Jeff Buckley, Ryan Adams, Eddie Vedder, Tori Amos, Aimee Mann, Bono, Bruce Springsteen, Elvis Costello, Neil Finn...

Ils me plaisent chacun à leur manière. Je ne suis pas un fan des « grandes voix ». Je suis en général plus sensible aux chanteurs auteurs/compositeurs qu’aux interprètes…Même si ce sont souvent de meilleurs techniciens.

 

Quels sont les projets sur lesquels tu travailles en ce moment ?

La sortie d’un nouvel EP pour début juillet, une nouvelle vidéo qui devrait sortir fin juin (NDLR : lien vers la vidéo en fin d'article) et toute la promotion qui en découle… bien sûr les concerts, etc.

 

 

Comment as-tu été amené à solliciter le Studio Excell Voice, et pourquoi ?

J’étais arrivé à un « plateau » dans mon évolution en tant que chanteur. Depuis un certain temps, je savais où il fallait que j’aille mais je n’avais pas les outils pour y arriver. En tant que professeur de guitare, j’avais déjà rencontré ce genre de problème chez certains de mes élèves, et j’avais pu les aider à passer ce cap… C’est à ce moment que j’ai décidé de faire appel à Diane qui a tout de suite trouvé les bonnes clés pour me faire évoluer.

 

Qu'est-ce qui t'a amené à avoir envie de continuer le travail avec moi après ton premier cours ?

ÇA FONCTIONNE tout simplement… Et ça donne envie d’aller voir plus loin !

 

De manière générale, qu'est-ce que tu apprécies dans les cours au studio ?

Le contact avec le professeur (on se sent à l’aise), les exercices adaptés aux objectifs, les consignes claires.

 

Y a-t-il eu un moment qui t'a spécialement marqué pendant les cours ?

A chaque fois que je viens avec un nouveau problème et que Diane trouve la parade… Ça me scotche !!!

 

Cite-nous une des qualités de ta personnalité qui t'aide pour travailler le chant.

Je pense être assez déterminé, je sais ce qui me fait défaut et je ferai de mon mieux pour y remédier…

 

Quelle a été ta meilleure expérience en tant que musicien à ce jour, et qu'est-ce que cela t'a apporté ?

Toutes les fois que je suis sur scène… C’est juste intense. Il ne faut pas le dire trop fort ou tout le monde va vouloir être musicien !!

 

Quelle a été ta pire expérience en tant que musicien à ce jour, et comment la vois-tu avec le recul ?

J’ai joué dans des salles au milieu de nulle part pour 2 ou 3 personnes… Ça c’est dur. Mais c’est une expérience dont il faut tirer profit. Il faut toujours essayer de convaincre et d’emporter l’audience, si infime soit elle. Il faut apprendre à laisser son ego et ses préjugés de côté, et jouer vrai à chaque fois que l’on monte sur une scène. On doit faire le « show ».

 

Quels sont tes objectifs à court / moyen / long terme ?

Dans l’immédiat, trouver un tourneur…

Continuer d’apprendre et d’évoluer.

Utiliser ma voix pour créer, donner, partager et aimer.

 

Si tu devais donner un conseil à tous les chanteurs qui liront cet article, ce serait...

N’hésitez pas à vouloir atteindre vos objectifs. Ne faites pas de suppositions, ne modifiez pas vos rêves.

 

Le mot de la fin :

Nous avons la chance d’avoir en commun cette passion qu’est la musique. Cette voix qui s’élève et réunit. Cette force incroyable qui peut réunir même les êtres les plus opposés. Dans ces temps parfois difficile, il est bon de se rappeler que nous avons ce pouvoir extraordinaire.

 

Merci d'avoir répondu à cette interview Pierre,

on te souhaite beaucoup de réussite pour ton nouveau projet !

 

Pour voir la page facebook du groupe : Lien FB du groupe

 Cliquez pour voir le dernier clip du groupe sur Youtube 

 

 

 

*** 

 

UNE COVER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

 

Jeter de la nourriture saine quand d’autres ont faim, c’est du délire, et pourtant des dizaines de millions de tonnes de nourriture sont gaspillées en Europe chaque année. Stock d'entreprises invendus, législation interdisant de donner de la nourriture qui ne sera pas commercialisée, refus des consommateurs sur certains produits... Les raisons sont multiples.

Voici un détournement de chanson très bien réalisé par Global Citizen pour sensibiliser à ce problème. La chanson originale est Shape of you d'Ed Sheeran, et le texte a été transformé. 

 

Voir la vidéo sur Facebook : la vidéo inclut un sous-titrage en anglais

Voir la vidéo sur Youtube : le texte en anglais est dans le menu déroulant sous la vidéo

 

Si vous souhaitez faire un geste et signer la pétition pour que la législation évolue dans le bon sens : https://www.globalcitizen.org/en/action/eu-halve-food-waste/

 

 

 

***

ATELIER-CONCERT D'ÉTÉ  : LES ÉLÈVES FONT LEUR SHOW !

 

Le concert d'été des élèves aura lieu le samedi 8 juillet le soir, au restaurant le Fellini à Bègles, une belle soirée en perspective à partager avec vos amis ! Pensez à appeler le Fellini pour réserver une table : 05 56 49 39 74.

 

 

*** 

 

CONGÉS D'ÉTÉ

Le studio fermera ses portes du 12 août au 10 septembre inclus.

Nous vous souhaitons un très bel été !

 


 

Jeu cadeau Décembre 2017

 

 JEU-CADEAU : GAGNEZ DES COURS DE CHANT GRATUITS !

 

 
 

Il faut croire que vous avez été très sages cette année, car après le jeu pour gagner des Rhino Horn en novembre, je vous propose de GAGNER DES COURS DE CHANT EN DECEMBRE ! 

J'ai préparé des petites boîtes surprises (on peut se faire des ampoules en faisant des noeuds aux rubans, je vous promets).

Tous les élèves qui prennent des cours avec moi en ce moment choisiront une petite boîte au hasard, deux boîtes contiennent un ticket gagnant pour un cours de chant gratuit !

Pas d'injustice, les élèves prenant leurs cours par Skype recevront par courrier une boîte tirée au hasard.

Gagnant ou non, vous ne serez pas malheureux, toutes les boîtes contiennent un assortiment de bonbons... Joyeuses fêtes à tous ! 

 

 


Newsletter juin 2017

 

L’ENREGISTREMENT EN STUDIO :

COMMENT AVOIR UNE EXPÉRIENCE POSITIVE

 

 

Un exemple de studio d'enregistrement professionnel : au premier plan,

la régie de l'ingénieur son avec la console de mixage et les enceintes,

et derrière la vitre, une salle de prise pour les musiciens.

 

ON NOUS VEND DU RÊVE ?

 

Les enregistrements sont des processus importants pour les musiciens : ils permettent d’avoir un support concret pour présenter sa musique au public, démarcher des lieux de concert, marquer une étape dans la vie artistique du groupe…

Lorsqu'ils en parlent sur les réseaux sociaux, les groupes sont toujours ravis d’être en studio d’enregistrement : c’est cool, on s'amuse tellement ! 

La réalité est souvent un peu plus complexe, et certains chanteurs la découvre seulement une fois sur place… Un enregistrement en studio peut être une étape formidable dont vous sortez grandi, aussi bien qu’un moment pénible dont vous sortez découragé. Qu’est-ce qui fait la différence entre les deux ? 

Le mot clé est : LA PRÉPARATION !

 

Enregistrement d'un orchestre dans une église ; il faut bien préparer son matériel !

 

POURQUOI ON N'EST JAMAIS TROP BIEN PRÉPARÉ

 

Certains chanteurs m’appellent pour prendre des cours pour un enregistrement 2-3 semaines plus tard ; d’autres vont en studio dans 2 mois et pensent s'y prendre très à l’avance ; certains imaginent que je vais leur donner quelques conseils extraordinaires qui vont résoudre tous leurs problèmes de voix. Le souci est que je suis professeur de chant, pas magicienne !

S’il suffisait de quelques conseils avisés et quelques jours de préparation pour devenir un excellent chanteur, on le serait tous, mais ce n'est pas le cas. Une bonne préparation vocale est un processus long, surtout pour un premier enregistrement. 

D’autre part, en studio, les approximations vocales sont parfaitement audibles ; l’ego risque d’en prend un coup si l’on n’est pas habitué à prendre du recul sur sa voix.

Enfin, s’il est toujours possible de faire plusieurs prises pour choisir la meilleure, les ingénieurs du son, comme les professeurs de chant, ne sont pas des magiciens. Donc si votre prestation est mauvaise, même avec de l’excellent matériel et du personnel très compétent, le rendu restera au pire mauvais, au mieux très moyen.

 Vous devez donner le meilleur de vous-même pour avoir un rendu satisfaisant, et pour cela être bien préparé.

 

 

 "Pas mal les gars. Maintenant faisons une prise de plus, en insistant davantage sur le timbre,

l'harmonie, la mélodie, le rythme, la composition, les paroles,

la musicalité, le tempo, et l'originalité."

 

COMMENT BIEN SE PRÉPARER POUR UN ENREGISTREMENT ?

 

Voici quelques éléments pour vous aider :

1) Travailler sa technique suffisamment à l'avance, et connaître sa voix - on n'améliore pas sa voix en la travaillant 8 jours avant l’enregistrement. Votre préparation vocale doit courir dans la majorité des cas sur plusieurs mois, et être régulière. Elle vous permettra d’autre part de réaliser qu’un petit changement de tonalité ou de tempo peut être nécessaire sur telle chanson, de savoir comment bien vous échauffer, etc.

2) Travailler son interprétation et son style - avoir une bonne technique ne suffit pas ; si vous manquez de style ou que votre interprétation est plate, le rendu global sera peut-être correct mais aussi probablement ennuyeux. Et l’interprétation, c’est comme la technique : ça ne s’improvise pas la veille !

3) S’habituer aux conditions sonores - l’enregistrement en studio se fait dans des conditions spéciales : sauf prise "live", le chanteur chante sur un instrumental, et le retour se fait via un casque. Donc il est utile de se mettre dans les conditions de l’enregistrement : s’entraîner à chanter sur instrumentaux, s’enregistrer, réécouter le rendu a posteriori, chanter dans différents endroits et au casque pour s’habituer à d’autres acoustiques, etc.

4) Connaître sa partie sur le bout des ongles et savoir précisément ce que l’on veut / peut obtenir - il y aura toujours suffisamment d'interrogations et de versions à comparer en cours d'enregistrement, et vous allez vous rendre compte que le temps en studio passe vite. Donc, sauf si vous avez beaucoup de moyens financiers, n'utilisez pas le studio comme un lieu de composition et de recherche philosophique, mais bien comme un lieu pour restituer ce qui a été mûrement réfléchi au préalable... ce qui bien sûr n'exclut pas une inspiration inattendue en cours de route !

 

 

Une élève en train de faire une prise de chant : on utilise des micros spéciaux

très sensibles, et le retour du son se fait via un casque.

 

POUR SE SENTIR MOINS SEUL... 

 

Le jour J, vous pouvez vous faire accompagner par votre professeur de chant. Lorsque les élèves me sollicitent, je peux intervenir sur différents aspects : se préparer et échauffer sa voix, améliorer certaines prises avec des outils de technique vocale, recaler la voix si des tensions s'installent, conseiller sur les prises à refaire, faire des suggestions concernant le style ou l'interprétation...

In fine c'est le chanteur qui choisit les prises qu'il préfère, mais il peut être utile et rassurant de bénéficier d'un avis extérieur en cours de route, surtout si on a du mal à prendre du recul sur sa voix.

Il est aussi souvent possible de faire un échauffement vocal par Skype depuis le studio juste avant la session si le professeur ne peut être présent !

 

 

Echauffement avec une élève juste avant un enregistrement.

Rire permet aussi de baisser la pression !

 

CONCLUSION

 

Une bonne préparation donne confiance en soi, ce qui est toujours utile quand arrive le moment de l’enregistrement ; le stress n’est pas réservé qu’à la scène ! Un chanteur qui sait utiliser sa voix et valoriser sa chanson prendra forcément plus de plaisir qu’un chanteur mal préparé. 

D’autre part, la préparation d’un enregistrement oblige à effectuer un travail précis pour obtenir un bon rendu ; c’est donc aussi souvent une période ou l’on est plus exigeant avec soi-même et où l’on progresse si on se donne le temps nécessaire.

Vous avez un enregistrement prévu dans quelques mois ? Comme le dit l’adage, le meilleur moment pour commencer à vous préparer, c’était hier… Le 2e meilleur moment pour vous y mettre, c’est maintenant !

 

Une vidéo humoristique sur l'enregistrement en studio et l'ingénieur son qui fait des miracles :

 

 

 

 

CADEAU : PROMOTION POUR LES ÉLÈVES DU STUDIO

SUR DES ENREGISTREURS ZOOM !

En partenariat avec Audiotronic, le Studio Excell Voice vous offre la possibilité de vous équiper avec des enregistreurs numériques de la marque Zoom, donc des produits d’excellente qualité mais à prix réduit car reconditionnés.

Ces enregistreurs peuvent vous servir pour enregistrer vos cours de chant, les répétitions ou les concerts de vos groupes, mais aussi à maquetter les voix pour vos projets musicaux, servir de carte son etc. 

 

Les chanteurs qui prennent actuellement des cours avec moi bénéficient d’un tarif spécial, avec une réduction d’environ 20% sur la côte de l’occasion, valable jusqu’au 21 juin.

 

PRODUITS DISPONIBLES et TARIFS POUR LES ELEVES DU STUDIO

3 Zoom H4n : 120€ + coque plastique de protection

1 Zoom H2n : 80€

Fournis sans accessoires supplémentaires sauf mention ci dessus (pas de chargeur usb, pas de carte SD, pas de documentation papier)

Appareils reconditionnés, garantis 1 mois.

Si vous êtes intéressés, contactez-moi par mail, téléphone ou en cours !

 


 

Newsletter décembre 2017

 

C'EST BIENTÔT NOËL... ET SI ON RÊVAIT UN PEU ?

 

 

Noël est souvent un moment magique pour les enfants. Les lumières, le Père-Noël, les traditions familiales, et bien sûr les cadeaux multicolores contribuent à créer un environnement féérique. Les bambins rêvent de voir le Père-Noël et ses rennes le soir du réveillon !

 

Les enfants rêvent beaucoup, de manière générale.

Une fois les cadeaux déballés, il suffit de les regarder jouer à être pompier, Jedi, professeur, ou explorateur. Ils se projettent dans ce rêve, et font classe à leurs peluches, les sauvent des flammes, ou construisent un château dans le jardin. Leurs parents trouvent ces rêves touchants, et jouent avec eux à sauver les peluches ou finaliser le château !

 

 

Prenez ces mêmes enfants, quelques années plus tard. Quelle est la différence quand ils sont devenus adultes ?

Beaucoup de rêves ont été oubliés. Ils sont souvent considérés comme "bons pour les enfants", des chimères amusantes mais déconnectées de la réalité. Les adultes ont "d'autres responsabilités", et n'ont "plus l'âge de faire" telle ou telle chose. Et si le vrai problème, c'était juste qu'on ne prend pas le temps de rêver ?

 

Pourquoi rêver est-il important ?

Parce-que c'est le premier pas qui mène aux actions, et que les actions mènent à la réalité.

 

Si un enfant rêve de devenir astronome, c'est d'abord en rêvant le nez vers le ciel, puis en visitant des expositions avec ses parents, puis en intégrant une association d'astronomes amateurs, puis en achetant son premier télescope. Peut-être décidera-t-il d'en faire son métier plus tard, peut-être pas ; peu importe, si sa pratique lui apporte toujours du bonheur au quotidien.

 

 

Pourquoi se priver de ce genre de rêve en tant qu'adulte ?

Beaucoup d'adultes ont peur de commencer une activité qui leur ferait plaisir, simplement parce-qu'ils oublient de rêver d'abord, et ensuite de construire les étapes de la concrétisation.

 

On ne s'improvise pas astronome ou chanteur en une nuit, même si c'est la nuit de Noël. Mais on peut utiliser l'atmosphère de Noël pour faire un voeu sous le sapin, et demander en cadeau des choses qui nous permettront de transformer le rêve en réalité : un abonnement à un magasine d'astronomie, des cours de chant ou de cuisine, ou une raquette de tennis.

 

N'oubliez pas de rêver, et passez de très belles fêtes de fin d'année !

 

Et parce-que l'humour aussi, c'est essentiel...

 

 

PS - j'ai lu quelque part une suggestion très sympathique pour annoncer à un enfant que le Père-Noël n'existe pas :

Au lieu de lui annoncer tristement la nouvelle, vous pouvez plutôt lui dire que maintenant qu'il est devenu grand, et que vous savez qu'il a plein de qualités de coeur, il va pouvoir... devenir Père-Noël à son tour ! En insistant sur la confiance qu'on a en lui pour garder le secret et contribuer à son tour à la magie, il pourra préparer Noël avec ses parents et offrir des cadeaux aux gens l'année suivante.

De quoi faire rêver les autres lui aussi :)

 

 

CONGÉS DE NOËL

Le studio sera fermé du vendredi 22 décembre au lundi 8 janvier inclus

 


 

Newsletter mai 2017

 

ATELIER-CONCERT D'ÉTÉ  : LES ÉLÈVES FONT LEUR SHOW !

 

NB : L'ATELIER CONCERT EST COMPLET

Il n'est plus possible de s'inscrire mais vous pouvez venir profiter du spectacle !

 

Le Studio vous propose un atelier-concert les vendredi 7 et samedi 8 juillet. Au programme : travail de l'expression scénique, et concert avec des musiciens professionnels.

Le concert aura lieu le samedi 8 juillet le soir, au restaurant le Fellini à Bègles, réservez votre soirée et invitez vos amis !

 

 

 

SIX REMARQUES QUE LES CHANTEURS

AIMERAIENT NE PLUS JAMAIS ENTENDRE !

 

 

"Diane, on m'a encore fait cette réflexion, ça m'énerve ! J'aimerais pouvoir l'expliquer aux gens une bonne fois pour toute."

Ces remarques-là, on vous les a serinées plus qu'à l'envie, et ce n'est pas toujours facile de répondre de manière simple ; ceci dit, pensez aussi que ce n'est pas toujours facile pour un non-chanteur de s'imaginer la réalité du quotidien du chanteur.

Alors voilà quelques idées de réponses pour la prochaine fois !

 

1° : «Le chant, si on n'est pas bon naturellement, ce n'est pas la peine de s'y mettre !"

 

Traduction : « Moi je n’ai pas le courage de m’y mettre, et puis à quoi bon faire des efforts si on n’est pas né pour ça ! »

 

Réalité : On part tous avec des niveaux différents quand on commence une activité, mais le chant s’apprend, comme la trompette, le basket ou le tricot. Ce qui fera la différence sur le long terme sera la régularité, la précision, et la durée du travail de chacun.

Tout le monde ne peut évidemment pas non plus devenir Bruno Mars ou Aretha Franklin, mais l’objectif n’est pas de devenir quelqu’un d’autre : c’est de donner le meilleur de soi-même dans l’activité qui nous plait, et on ne découvre son propre potentiel que par une pratique adaptée sur le long terme.

 

2° : « Tu prends des cours de chant ? Tu dois beaucoup travailler ta respiration alors ! " 

 

Traduction : «Tout le monde répète sans arrêt qu'il faut beaucoup travailler sa respiration, alors je répète ce que tout le monde dit.»

 

Réalité : les muscles respiratoires ne constituent qu’une partie des muscles sollicités pour le chant. Il est donc inutile de travailler uniquement la respiration pendant des heures ; si c’était vrai, les yogistes et les apnéistes seraient tous des chanteurs hors pair !

En réalité, cette obsession pour la respiration en tant qu’objet de travail isolé est un phénomène assez récent ; bien malin celui qui en trouverait trace même à l’époque du Bel Canto. A contrario, de plus en plus de professeurs s’accordent pour dire que le travail isolé et insistant sur la respiration est souvent contre-productif et source de tensions.

Il peut parfois être nécessaire de consacrer quelques minutes à la respiration, de manière ponctuelle. Mais pour apprendre à chanter, il faut surtout… chanter. Les exercices chantés, quand ils sont effectués correctement, font travailler de manière équilibrée non seulement les muscles respiratoires, mais aussi tous les autres.

 

(Asterix en Hispanie) 

 

3° : « Tu prends des cours depuis 2 ans et tu ne peux toujours pas chanter comme Freddy Mercury / Céline Dion ? C’est bizarre ! »

 

Traduction : « Demande 2-3 astuces à ta prof, ça doit pas être si compliqué, ou alors c’est que tu es nul(le) ! »

 

Réalité : chanter signifie coordonner plusieurs centaines de muscles ensemble. Cela demande de la précision, de la souplesse, de l’endurance, et de la régularité ; cela demande aussi de développer son sens mélodique et rythmique, et d’avoir de bonnes notions de style et d’expression.

On peut tous courir dans la rue pour attraper le bus, mais faire le marathon de New York, c’est autre chose ; de la même manière, tout le monde peut assez facilement chantonner, mais c’est autre chose de chanter les chansons des meilleurs vocalistes en respectant les intentions et les nuances. Ce n’est pas pour rien que chanteur est un métier à part entière ! 

 

 

4° : « Si tu prends des cours de chant, tu vas sonner comme un chanteur d’opéra, et tu vas perdre ta personnalité ! »

 

Traduction : « Je répète encore une fois ce que m’a dit mon voisin / Madame Michu / mon pote guitariste.»

 

Réalité : il ne faut pas confonde technique vocale et style. La technique permet d’apprendre à placer correctement les sons sur toute l’étendue du registre vocal, sans abimer son instrument. Le style est l’utilisation de certains codes musicaux pour correspondre à une forme de musique, dans le respects des principes de la technique vocale.

A-t-on jamais reproché à Michael Jackson de sonner trop lyrique ? Non ! Et pourtant il prenait des cours de chant et possédait une excellente technique vocale. Donc si vous voulez apprendre à chanter, choisissez un professeur qui connait la pédagogie de la technique vocale ; si vous voulez chanter comme un chanteur lyrique, choisissez un professeur qui connait la pédagogie de la technique vocale ET l’application au style de la musique classique.

 

(La Castafiore -Tintin)

 

5° : «  Pourquoi tu fais pas The Voice / Incroyable Talent / L'école des fans ? »

 

Traduction : « Tu ne veux pas passer à la télé et devenir célèbre ? »

 

Réalité : être un bon chanteur et être célèbre sont deux objectifs différents. Certains chanteurs seront épanouis en faisant de la musique avec un bon ou même un excellent niveau, mais uniquement à titre de loisir, sans la pression liée au milieu professionnel ou médiatique. Certains auront plaisir à faire des émissions de télé-crochet sur les chaines nationales et s'en serviront de tremplin, d’autres préféreront construire leur carrière avec une reconnaissance plus locale, ou en créant leur public par d’autres moyens (ex : internet, contrat dans une salle particulière, etc). Passer à la télévision ne garantit pas forcément la réussite sur le long terme, et devenir célèbre n’est pas forcément synonyme d’épanouissement personnel. A chacun sa manière de vivre heureux !

 

 

6° : « Tu devrais chanter plutôt comme çi / respirer comme ça / pousser davantage » (phrase prononcée par un musicien non-chanteur)

 

Traduction : « Je n’y connais rien en chant, mais plutôt que de m’occuper de jouer correctement de mon propre instrument, je vais te donner des tas de conseils hasardeux.»

 

Réalité : non, sérieusement, occupe-toi de ton instrument.

 

(ou alors si c’est à ce point, change de chanteuse)